Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Pourquoi ce blog ?

Cet ensemble de textes a été conçu à la demande de lecteurs de la revue en ligne Automates-Intelligents souhaitant disposer de quelques repères pour mieux appréhender le domaine de ce que l’on nomme de plus en plus souvent les "sciences de la complexité"... lire la suite

Recherche

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 20:36

Interview. Alain Cardon
par Jean-Paul Baquiast 30/05/2013

Cher Alain Cardon, vous venez de publier sur notre site Automates Intelligents votre dernier ouvrage Les systèmes de représentation et l'aptitude langagière http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2013/136/LivreACmai07.pdf
Nous vous en remercions.
Pour que les lecteurs en comprennent bien la portée, vous avez accepté de répondre à quelques questions. Les voici

Automates Intelligents : Comment définissez vous l'essentiel du problème que vous abordez dans ce livre,

Alain Cardon : Il s'agit d'une tentative très ambitieuse, outrepassant certainement mes possibilités, mais à laquelle je ne veux pas renoncer. L'objectif est de proposer des théories nouvelles pour approfondir notre conception du monde, en s'efforçant de dépasser ce qui existe déjà dans les différents domaines scientifiques. Ceci dans les trois phases d'un tel travail: la conception, avec des chercheurs créateurs, la réalisation avec des ingénieurs et des techniciens; et enfin l'utilisation.

Il y a très peu de création scientifique en France aujourd'hui. Les laboratoires qui étaient faits pour cela sont submergés par les développements. Les développeurs sont spécialisés dans des domaines technologiques, afin de produire des résultats commercialisables et permettre au laboratoire de continuer à exister en payant des personnels. Il s'agit d'un engagement dans la voie du sous-développement, dont la France n'a d'ailleurs pas le monopole.

Plus précisément, modéliser la conscience et développer des modèles constructibles générant intentionnellement des « idées » n’appartient à aucun domaine scientifique précis dans notre pays. C’est un travail marginal puisque les projets pluridisciplinaires n’existent pratiquement pas .

Automates Intelligents: Quelles sont vos idées sur le système psychique?

Alain Cardon : Le système psychique humain fonctionne en produisant des appréciations sensibles (venant des sens). Il en extraie des abstractions qui sont précisées et amplifiées par la manipulation interne du langage. Les langages sont des univers d’abstractions et de symbolisations. Celles-ci caractérisent le réel perceptible par l'intermédiaire de symboles langagiers fortement combinables.

Je pose qu’il existe une dualité du système psychique. Le système psychique sensible a généré dans le cerveau de certains organismes vivants un système producteur d’abstractions et d’aptitudes langagière. L’homme en bénéficie de manière forte, en ayant acquis un sous-système langagier puissant.

Ces deux sous-systèmes psychiques, sensible et langagier, disposent d'architectures typiquement virtuelles (du type dit numérique en informatique), utilisant le réseau neuronal comme support. Elles découlent essentiellement des flux de communications informationnelles produits par les communications dendritiques entre neurones. Dans mon modèle, l’architecture de ces deux sous-systèmes est une transposition informationnelle du modèle freudien, où j’ai remplacé la notion inadéquate d’énergie par celle de flux informationnel multi-échelles.

Celui-ci doit s’organiser en formes significatives constituées de formes plus simples
pour produire des ensembles spécifiques qui seront exactement les représentants de tous les mots et de toutes les émotions, autrement dit de tout ce qui est pensé.

Automates Intelligents : L'ambition est considérable.

Alain Cardon. Oui. Je dois donc utiliser une théorie des formes sur un substrat dynamique qui sera pour moi, dans l’artificiel informatique, l'ensemble des processus que j'ai nommés, comme vous le savez, des agents aspectuels. Mon modèle permettra de les contrôler à toutes les échelles.

Avec ses deux sous-systèmes, l’homme est fragile, ayant à équilibrer continuellement deux tendances : apprécier sensoriellement ou abstraired'une part et raisonner d'autre part. Il peut faire l’un ou l’autre. Dans le meilleur des cas, mais le moins simple, il peut les conjuguer. Cela nécessite un apprentissage fort, et cet apprentissage dépend du langage utilisé (quels mots dans quelle langue), de l’éducation (quelle type d’école dans sa société) et de la structure sociale (quel type de société). La validation de l’existence de ces deux sous-systèmes se fera en neurobiologie par l'observation, et en psychiatrie et psychanalyse, grâce aux cas pathologiques éclairant les causes de dysfonctionnements.

Il y a un rapport entre ce que produit l’évolution en matière de systèmes de systèmes de plus en plus complexes et ce que produit un système psychique en matière de formes représentatives. Ce rapport présente une certaine similitude entre les organisations produites dans le biologique et le psychique, à des échelles de temps totalement différentes. On pourrait en conclure que le système psychique humain représente (à ce jour) un maximum organisationnel réalisable au plan biologique, et donc un point fixe de l’évolution du vivant.

Automates Intelligents: Vos recherches visent à comprendre scientifiquement le fonctionnement psychique. Mais qu'entraînent-elles en ce qui concerne la compréhension de l'évolution biologique?

Alain Cardon: Les gènes exercent des fonctions de contrôle. En se coactivant (s'activant à plusieurs) ces fonctions arrivent à réguler la production d’une nouvelle cellule dans une direction qui n’est pas la copie de la cellule mère, mais qui est l’expression d’un contrôle qui dépend aussi du contexte de la cellule. Ceci est exprimé par le modèle de fonction calculable que je présente dans mon livre et qui se place au-dessus du modèle de Turing. Il s'agit de faire écrire de nouvelles fonctions par des anciennes et non pas produire une fonction qui ne bougera plus.

Les recherches doivent préciser les régulateurs organisationnels internes de contrôle dans des fonctions qui en définissent d’autres, ce que j’ai commencé à présenter dans le livre.

Les organismes sont composés d’organes qui sont coactifs à plusieurs échelles : proximité, environnement, domaine. Ici prend place la notion de membrane virtuelle d’organisation que je définis. Elle étend fortement la notion de membrane vue comme un composant physique ou biologique. L’évolution des organes des différents organismes se fait par l’action de certains régulateurs organisationnels qui précisent les transformations possibles : duplication, subordination,
opposition…

Ce sont des fonctions de régulation qui opèrent de manière algébrique sur des
domaines organisationnels représentés par un ou plusieurs organes en coactivités fortes. On peut définir avec précision les régulateurs organisationnels dans le cas des systèmes de représentation des organismes, en suivant la complexification des systèmes de systèmes Il s'agit d'une complexification qui étend les fonctionnalités par opportunisme,afin que les organismes dotés de cerveaux investissent tout l’espace disponible, l’espace physique et l’espace de tous les autres organismes, chaque organisme pluricellulaire vivant en utilisant d'autres organismes vivants.

Je pose donc qu’il y a une loi organisationnelle opportuniste de l’évolution que je précise en termes d'algorithmes. Elle opère sur l’état courant des organismes vivants disponibles. Il en résulte, ce qui ne surprendra personne, que le vivant évolue selon les opportunités et les contraintes contextuelles.

Automates Intelligents: Comment passez vous à la construction d'un système psychique artificiel?

Alain Cardon. Le modèle étant décrit, l’architecture précisée, il reste effectivement le problème de la construction d’un sous système psychique artificiel. Ce système n’a pas d’enfance où il apprendrait à devenir adulte, il est à créer d'emblée opérationnel, correspondant à un adulte performant. L’architecture précise
est donnée dans mes travaux. Il reste donc à définir le vécu artificiel, toute la mémoire événementielle et factuelle qui va permettre au système d’être opérationnel.

Ce système sera distribué, fait de multiples zones psychiques situées sur des noeuds de computation. Les zones seront communicantes pour produire de multiples représentations idéelles artificielles dont émergera des synthèses on-line destinées à commander d’innombrables effecteurs électroniques ou informatiques.

La réalisation de ce vécu artificiel pourrait aboutir à des systèmes prédateurs
réduits, limités et désastreux. Pour évier cela, il faudrait mettre en place un grand projet scientifique pluridisciplinaire contrôlé par les citoyens. Est-on capable aujourd’hui de réaliser un tel projet dans un tel cadre citoyen ? Je ne le pense pas. Aucune indication politique ne permet aujourd’hui de l'envisager, les politiques étant absolument muets sur le sujet.

Il reste donc à avertir les citoyens qu’ils peuvent s’attendre à subir prochainement un système méta qui les contrôlera et qu’ils ne pourront plus modifier, celui-ci gardant ses tendances fondamentales définies à la conception.

Automates Intelligents: Se dirige-t-on, comme certains le pensent, vers une société post-démocratique, composée malgré leurs multiples connexions en réseaux d’individus atomisés?

Alain Cardon. Je le crois. Cette société serait structurée pour permettre à d’innombrables groupes inutiles de diriger toutes les affaires à tous les niveaux, affaires qu’ils ne comprendraient d'ailleurs pas, ne sachant pas générer dans leurs cerveaux les représentations performantes qui le permettraient.

L’utilisation d’un certain type de système méta serait alors très claire : le contrôle des masses pour la régulation statistique de l’ensemble, laissant aux grands prédateurs le soin de faire leurs affaires. 1)

1) Note par Jean-Paul Baquiast. Le dernier ouvrage de Jaron Lanier, "Who owns the Future", dont nous rendons compte par ailleurs, évoque dans une certaine mesure cette perspectives, avec ce qu'il appelle les Siren Servers (Google, Facebook, Amazon et autres).
(http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2013/136/lanier.ht
m)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens